UNILIN, acteur mondial dans le domaine des revêtements de sol

Unilin a été fondée au milieu des années 80 sous le nom de Fibrolin et fait partie de la société américaine cotée Mohawk Industries Inc. depuis 2005. Unilin est spécialisée dans tout ce qui concerne les revêtements de sol et emploie aujourd'hui 5.000 personnes dans le monde entier sur 20 sites de production. Le coeur de l’entreprise se situe sur le site de production moderne de Wielsbeke.

Stijn Kints, Printer Maintenance Manager, célèbre cette année son 20ème anniversaire chez Unilin. Il est responsable de la gestion curative et préventive de tous les systèmes d'impression, d'étiquetage, de marquage et de lecture de codes à barres et joue un rôle de conseiller auprès des différentes branches dans le monde entier.

Stijn a vu Unilin prendre de l'ampleur pendant toutes ces années : "Grâce à toutes sortes d'acquisitions au fil des ans, Unilin produit maintenant aussi des panneaux pour meubles, des matériaux d'isolation et des éléments de toiture. Bref, vous pouvez pratiquement construire une maison avec ce que nous produisons. Sur le site de Wielsbeke, tout tourne autour de l'industrie du sol, avec un taux de production de 80% de stratifié et 20% de vinyle. Unilin est devenu un acteur mondial grâce au système de clic 'Uniclic' sans colle, dont Quickstep est notre marque la plus connue. Tous les amateurs de cyclisme en ont certainement entendu parler.”

Vaste automatisation et énorme production 24 heures sur 24

La production d'Unilin ne s'arrête jamais, ses lignes et ses imprimantes fonctionnent sans arrêt, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Stijn raconte : "Nous produisons l’équivalent de plusieurs terrains de football tous les jours, ce qui équivaut à une production annuelle de 84 millions de mètres carrés. Nous nous tournons autant que possible vers l’automatisation. Pour rester compétitif, il y a encore très peu d'actions manuelles dans le processus. Outre l'automatisation, l'innovation est également très forte. Nous sommes le cœur du centre de développement de notre industrie du parquet, c'est pourquoi toutes les nouveautés sont créées ici.”

Du marquage à l'étape finale jusqu'à la traçabilité complète dans toutes les étapes du processus de production

Stijn continue : "Au début, seulement la dernière étape du processus était marquée. Il devait y avoir une date et un code-barres pour la traçabilité et la garantie, pour avoir une marge de manoeuvre en cas de problème. À cet égard, les temps ont bien sûr énormément changé. Maintenant, nous voulons surveiller et contrôler chaque étape du processus dans les différents sites et départements. Unilin contrôle l'ensemble du processus de production de laminés de A à Z : du panneau MDF à la couche décorative et de la couche anti-usure au produit emballé.”

  • Impression d'un code-barres unique par feuille de papier imprégné

"Tout commence par la conception interne du papier que l'imprimeur livre en rouleau, après quoi nous laissons couler la résine. Nous utilisons ensuite l'imprimante Linx pour imprimer un code à barres unique par feuille de papier imprégné, après quoi le papier est pressé à chaud et sous pression pour former un tout avec le panneau MDF. Par la suite, ce code-barres n'est plus traçable, c'est-à-dire il se trouve dans le panneau. Cette méthode, cependant, nous donne une énorme richesse de données, de paramètres sur nos recettes. Il nous permet d'intervenir rapidement et d'ajuster certains paramètres de processus, si nécessaire. De cette façon, nous évitons d'avoir à jeter des produits parce que la planche se déforme, par exemple, après le pressage.”

  • Impression des informations de ligne au dos de chaque panneau MDF

"Plus loin dans le processus, nous utilisons l'imprimante Linx pour imprimer les informations de ligne au dos du panneau MDF : le nombre unique par presse, le nombre de presses, etc. en bref, toutes sortes de paramètres nécessaires à la poursuite de la ligne. La dernière ligne a une vitesse de 100 mètres par minute.”

"Ensuite, on scie les planches sur lesquelles on place le profilé à cliquet. Après, nous imprimons la ligne de fraisage avec l'imprimante Linx et un numéro pour le nombre decames. Si l'équerrage n'est pas correct pour une arête donnée, nous savons immédiatement sur quelle ligne de production et pour quelle arête il y a un problème et nous pouvons ajuster la machine par arête. Avant cela, nous devions vérifier manuellement l'ensemble de la chaîne (les 64). Les autres informations imprimées sont "Made in Belgium", la ligne de production, la date et l'heure pour garantir une traçabilité complète au client.

  • Impression de marques d'erreur avec de l'encre UV

"De plus, nous utilisons également des imprimantes Linx pour appliquer des marquages d'erreur sur les planches à l'encre UV. De cette façon, nous retirons automatiquement du processus les planches présentant une erreur détectée sans devoir arrêter la machine. Cette ligne a une vitesse d'environ 200 mètres par minute.

Presa, Linx et Unilin, une relation ‘yes we can’ depuis presque 20 ans

Quand Stijn a commencé chez Unilin en 1999, il ne restait plus que deux lignes avec ce profil de clic bien connu, les quatre autres lignes fonctionnaient toujours avec de la colle, donc vraiment ‘basique’ : " La collaboration avec Presa a commencé en 2000, lorsque nous avons mis pour la première fois une Linx 6200 sur une des lignes à tester près de l'imprimante actuelle. Ce test nous a convaincu de travailler avec eux. Même à l'époque, il était incroyable de constater le peu d'interventions nécessaires sur les appareils Linx. La stabilité était déjà phénoménale. Depuis lors, nous n'avons cessé d'élargir nos relations avec Presa et travaillons ensemble depuis plus de 15 ans. Par exemple, le micrologiciel a été écrit sur mesure et un type d'encre spécial a été développé pour nous. Nous avons une relation ‘yes we can’, pour ainsi dire.”

"Pour la branche de Wielsbeke, nous parlons d'une cinquantaine d'imprimantes à jet d'encre Linx actives pour le département stratifié et de 8 lasers Solaris e-Solarmark pour le marquage du vinyle, car le jet d'encre n'est absolument pas idéal pour ça. Dans la pratique, il n'y a pas souvent quelqu'un de Presa qui doit venir, l'installation est faite par Unilin. Quand j'appelle les techniciens, c'est vraiment parce que quelque chose ne va vraiment pas. Nous ne devons pas le cacher, nous sommes un partenaire exigeant. Mais d'un autre côté, nous fournissons également des informations utiles que Linx peut ensuite utiliser ailleurs. Je veux rendre les appareils encore meilleurs, non seulement pour Unilin mais aussi pour les autres.”

Printernet

Depuis novembre 2018, Unilin a connecté plusieurs imprimantes Linx 8920 à Printernet. Cela leur offre beaucoup d'avantages :

  • Un trésor d'informations

Printernet fournit à Stijn une multitude d'informations, telles que la consommation d'encre et de solvants, les temps de fonctionnement, les temps de maintenance : "Dans le passé, chaque division faisait ses propres choses. Peu à peu, cependant, il est devenu clair que si quelqu'un invente l'eau chaude, elle ne doit pas être réinventée. Si nous pouvons le faire ici, nous devrions aussi le faire par exemple en Russie et en Malaisie. Pour moi, Printernet est extrêmement intéressant dans ce contexte parce qu'il nous fournit une mine d'informations. Grâce à Printernet, il n'est plus nécessaire d'aller sur place. Supposons que je puisse surveiller à distance les appareils en Malaisie et que nous remarquions d'autres choses qu'en Belgique, nous pourrons en tenir compte dès que nous paramétrerons les machines. Par exemple, la consommation d'encre et de solvant peut être différente en raison de l'humidité très élevée.”

  • La sécurité d'abord

"En termes de sécurité, nous avons de plus en plus besoin de pouvoir travailler à distance. Les appareils sont proches de la ligne, qui ne peut pas être arrêtée. Si je veux voir l'appareil de près, je dois passer à l'intérieur de la clôture de sécurité. Si je veux vérifier les heures d'entretien hebdomadairement, je dois pouvoir travailler sur l'appareil et l'appareil doit être éteint à cette fin. Cependant, si l'imprimante est connectée à Printernet, elle peut être vérifiée à distance.”

  • Plus de temps d'arrêt coûteux

"Le temps d'arrêt est très cher pour nous, nous facturons environ 210 euros par minute. C'est à éviter. Nous essayons de voir les choses de manière préventive plutôt que curative. Printernet nous aide énormément en nous envoyant automatiquement des avertissements et des messages d'erreur. De plus, la consommation est facile à suivre, ce qui nous permet d'ajuster et de calculer le stock d'encre. De plus, Printernet sert également de moyen de vérifier si ce que les opérateurs affirment s'est réellement passé, comme le nettoyage hebdomadaire de la tête d'impression.

  • Partage de messages

Stijn conclut : "Les possibilités de Printernet vont certainement s'étendre, comme le partage de messages. Chaque appareil contient actuellement environ 32 messages standard. Chaque fois qu'un nouvel appareil arrive ici, je dois régler 32 messages manuellement. Grâce à ce partage de messages, nous pouvons immédiatement télécharger automatiquement ces messages sur le nouvel appareil, même dans le monde entier et dans toutes les succursales.”

Pourquoi le jet d'encre CIJ et pas de laser ou de jet d'encre DOD ? La fiabilité comme mot-clé

Étant donné qu'Unilin dispose d'une très grande variété de substrats sur lesquels marquer, le laser n'est pas une bonne option. Stijn explique : "Nous optons pour le jet d'encre CIJ parce que nous trouvons que le système est sûr et que l'encre adhère très bien. Avec le jet d'encre DOD, nous avons constaté qu'il n'imprime parfois pas, ce qui est préjudiciable à notre image. Après tout, nous avons des exigences de qualité très élevées que nous devons satisfaire. Nous plaçons la barre très haut. Il y a une énorme différence par rapport aux autres, non seulement en termes de conception, mais aussi en termes de résistance à l'usure et de dureté. Par exemple, nous garantissons la mixabilité de différents lots sans différence de couleur. Avec le jet d'encre CIJ, nous sommes sûrs que la machine imprime, la machine s'arrête simplement lorsqu'elle est en panne. Linx est fiable, ça se résume à ça.” 

La nouvelle génération d'imprimantes Linx 8920 :

  • Facile à utiliser en fonctionnement

Stijn explique avec enthousiasme : "Les opérateurs sont très heureux de ne plus devoir entrer de codes, de ne plus pouvoir déverser d'encre ou de solvant (ce qui était possible dans le passé), de ne plus pouvoir recharger l'encre trop tôt et que les entretiens sont plus espacés qu’avec les anciennes marqueuses Linx. L'interface utilisateur est également très convivial. Par exemple, les paramètres d'impression sont présentés de manière beaucoup plus graphique, ce qui rend les choses beaucoup plus claires qu'auparavant.”

  • L'entretien est un jeu d'enfant

"Placer un module de service est très simple et rapide. En principe, ma fille peut faire l'entretien, c'est vraiment un jeu d'enfant. Ce qui prenait 2 heures de travail, prend maintenant moins d'une demi-heure, dont 20 minutes automatiquement. Vous êtes vraiment occupés durant 5 minutes, la machine fait le reste. Cela nous donne plus de temps pour d'autres installations.”

  • Se former en un clin-d’oeil

"Un nouvel opérateur reçoit au maximum une demi-journée de formation. Comment utiliser correctement l'appareil, comment sélectionner les messages, comment recharger l'encre. En fait, en passant par un guide de démarrage rapide, beaucoup plus n'est pas nécessaire.” 

  • Changement comme dans un ‘arrêt au stand’

"Un appareil Linx est facile à changer et peut être utilisé universellement. Plus vite les unités sont changées, mieux c'est. C'est un véritable ‘arrêt au stand’.”

  • Tête d'impression compacte, flexible

"La tête d'impression est compacte et facile à intégrer dans toutes les directions dans nos différents processus de production, ce qui est un défi.”

 Projets d'expansion ?

Lorsqu'on lui demande si Unilin a encore des projets d'expansion dans un avenir proche, Stijn répond avec un sourire : "Nous sommes actuellement à un point tournant de notre parc d'imprimantes Linx, qui date en grande partie de 2006. En d'autres termes, nous avons beaucoup de vieilles machines, mais elles continuent à si bien se débrouiller que, jusqu'à présent, il n'y a aucun besoin immédiat de les remplacer. Il est prévu de remplacer ces machines par phases par de nouvelles marqueuses Linx 8920 dans un environnement contrôlé. Ensuite, toutes les imprimantes seront connectées en ligne et elles seront toutes connectées à Printernet.”

Demande d'information
© 2019 PRESA | Disclaimer | Conditions générales
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous produire un contenu mieux adapté à vos besoins.
Les données ne seront pas communiquées à des tiers.
OK